Thomas Brail a finalement eu le rendez-vous avec la ministre, 4 mois après l'abattage des platanes de Condom


16 janvier 2020

Il avait tenté de sauver les 25 platanes de la Promenade mais n'y était pas parvenu, à Condom. L'arboriste Tarnais Thomas Brail a finalement eu le rendez-vous qu'il avait tant attendu en septembre dernier. Un peu trop tard, puisque les 25 platanes qu'il espérait sauver il y a quelques mois avaient finalement été abattus par la municipalité. Par tous les moyens, il avait tenté de s'opposer à cette décision, jusqu'à se réfugier pendant 28 jours dans un platane, en face du ministère de la transition écologique pour convaincre la ministre Elysabeth Borne d'annuler la sentence. Thomas Brail a -quand même- obtenu le rendez-vous avec la ministre, mardi. Le cas de Condom a bien-sûr été évoqué. Il évoque "le droit des maires qui s’octroient la possibilité, ou non, d'abattre des arbres dans une commune".  Reportage à retrouver dans nos éditions de la matinée. 

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article