[Municipales] Philippe Martin : « je serai aux côtés des candidats du Parti socialiste »


16 janvier 2020

La course aux municipales qui prend un nouveau tournant dans le Gers, à deux mois maintenant du 1er tour. Pour la première fois, le président du département Philippe Martin s'est exprimé sur le sujet à la presse aujourd'hui, en marge de la cérémonie des vœux aux agents du département. Une annonce qui n'est une « surprise pour personne » selon l'élu qui a officiellement déclaré qu'il soutiendrait tous les candidats investis par le parti socialiste lors de ces élections. "Ma famille politique, c'est le Parti socialiste. J'ai toujours été fidèle au cours de toutes ses années à ma famille politique. Et donc, lors des prochaines élections municipales, je soutiendrai et je serai aux côtés des candidats du Parti socialiste, lorsqu'ils sont sortants ou candidats. Et pour dire les choses avec encore plus de précisions, je soutiendrais Christian Laprébende à Auch, Jean-Louis Guilhaumon à Marciac et Gisèle Biemouret à Condom", témoigne sur notre antenne ce soir l'ancien ministre de l'Ecologie.

Philippe Martin dénonce la décision du gouvernement de ne plus donner d'étiquette politique aux petites communes lors des municipales

Toujours sur le volet des municipales, le président Martin a profité de ce point presse pour fustiger une circulaire de Christophe Castaner, ministre de l'Intérieur, qui limite l'attribution par les préfets, des nuances politiques aux candidats des communes de plus de 9000 habitants pour ses élections. Une volonté de rendre "plus lisibles les résultats" selon le gouvernement. L'ex-ministre dénonce de son côté, une manœuvre politique : "c'est pour essayer de minorer l'impact de ces élections municipales qui ne vont peut-être pas être aussi favorable que les législatives et les présidentielles pour le parti majoritaire, la République en Marche. Donc, c'est parfaitement scandaleux. Les gens ont le droit de savoir ce qu'il s'est passé. 96% des communes ne vont plus être comptabilisées" s'indigne-t-il à notre micro. Témoignage complet à retrouver dans nos éditions de la soirée.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article