Lot-et-Garonne : les appels à SOS Espoir 47 augmentent suite au confinement


24 novembre 2020

C'est l'une des principales conséquences du coronavirus et de son confinement sur la population : la mise à l'épreuve de la santé mentale. De nombreux individus éprouvent une baisse de moral, ou encore un sentiment d'isolement dû à la distanciation des liens sociaux. A Agen (Lot-et-Garonne), l'association "SOS Espoir 47", créée il y a presque 34 ans maintenant, écoute, accompagne et rassure par téléphone les personnes souffrant de solitude ou de détresse psychologique. Mais ces dernières semaines, suite au confinement, les bénévoles de la structure ont vu le nombre d'appels reçus augmenter explique Jeanine Archambault, la responsable de la structure :

« Ces personnes ont des peurs quant à l'avenir et au manque de perspective pour soi ou pour leurs familles. Elles ne voient pas le futur de manière très positive ou très rose pour eux. Ces gens ont donc besoin d'exprimer leur anxiété par rapport à la situation que nous vivons.

Les personnes âgées : public le plus concerné

Nous recevons également beaucoup d'appels de personnes âgées. C'est un public vivant souvent très seul et qui souffre beaucoup de la solitude. Il ne peut pas toujours partager son mal-être avec d'autres personnes. Et sur le plan affectif suite au confinement, le fait de ne pas pouvoir côtoyer ses enfants et ses petits-enfants c'est également une source de frustration. A la base, les personnes âgées souffrent de la solitude, et cela est accentué par cette période anxiogène. »

Pour les personnes dans le besoin, l'association SOS Espoir 47 est joignable gratuitement et anonymement. Vous pouvez la contacter du lundi au vendredi, entre 14 heures et 18 heures, au 05.53.66.47.47.

F.P.

Image par Sabine van Erp de Pixabay

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article