Le refuge de Capvern constate deux fois plus d'abandons d'animaux cet été


03 août 2021

Le phénomène est traditionnel chaque été, mais il a été amplifié par les périodes de confinement pour lutter contre le coronavirus. Il s'agit des abandons d'animaux de compagnie. Leur nombre est en hausse cet été au niveau national selon la SPA (Société Protectrice des Animaux). Dans les Hautes-Pyrénées, le refuge de l'association Potes à Pouf situé à Capvern est par exemple complet en ce moment pour son accueil des chiens. Le lieu recense même deux fois plus d'abandons cette année comparé aux étés précédents explique Christelle Delanchy, bénévole et secrétaire de l'association qui gère le refuge de Capvern :

« C'est dû aux personnes qui ont pris des animaux lors du confinement pour profiter des heures de sortie, et qui maintenant avec les vacances, se rendent compte que le chien est de trop.

C'est en plus la mauvaise période où les gens se séparent, où il y a de nombreux déménagements, et ils se rendent compte qu'ils ne veulent plus du chien. Mais un animal, ce n'est pas un objet que l'on va prendre juste pour sortir. On ne doit pas prendre un chien à 2 mois quand il est tout petit, et le rendre à 8 mois parce qu'il est adulte. Mais c'est cela que l'on observe, particulièrement avec le confinement. »

L'association recueille également des animaux de compagnie abandonnés dans la nature :

« En général, ils sont en mauvais état. Ils ne sont pas habitués encore à environnement. Ils sont maigres, en mauvais état sanitaire, et souvent porteurs de maladie car ils ne sont pas vaccinés. Ce sont des états abominables. »

Face à ce fléau, Christelle Delanchy réclame l’instauration de plus de régulation dans l'adoption d'animaux :

« Ceux qui abandonnent un animal ne devraient pas être autorisés à en reprendre un. On pourrait par exemple imaginer un fichier basé sur les puces électronique de manière à recenser les chiens ; de manière à ce que les gens n'en aient pas 5 ou 6 quand ils sont incapables de les nourrir ; de manière à si ils abandonnent un animal, qu'il ne puisse pas en reprendre un dans une SPA. »

Le refuge réclame aussi que plus de contrôles soient effectués par les autorités pour vérifier le puçage des animaux. L'association recueille trop souvent des chiens et des chats non déclarés.

F.P.

Crédit photo d'illustration : Katrin B. de Pixabay

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article