Hôpital d'Auch : l'ARS s'engage à "mettre en œuvre tous les moyens dont elle dispose pour maintenir l’équipement d’imagerie médicale"


02 décembre 2019

Soignants, élus locaux, syndicats, usagers, la mobilisation ne cesse de prendre de l'ampleur à Auch ces derniers jours pour exiger le maintien d'un service public d'imagerie médicale au sein de son hôpital. Un service menacé, à cause d'un scanner en fin de vie. Âgé de 7 ans, l'âge limite pour ce type d'équipement, la machine doit être absolument changée. Problème ? Comme évoqué précédemment dans nos éditions et dans un précédent article, l'équipement ne peut être renouvelé, la faute à un conflit d’intérêt avec un professionnel du privé qui utilise son droit de véto pour empêcher son remplacement. Face à la polémique qui enfle et à la récente sortie public du maire d'Auch, Christian Laprébende, l’Agence régionale de santé a communiqué par voie de presse et s'engage "à mettre en œuvre tous les moyens dont elle dispose pour maintenir au Centre Hospitalier d’Auch l’équipement lourd d’imagerie médicale qui est indispensable à ses activités de soins, au service de tous les gersois". Son directeur, Pierre Ricordeau, se dit également prêt à répondre favorablement dans les prochains jours à la "demande de rendez-vous formulée par Christian Laprébende, également Président du Conseil de surveillance du Centre hospitalier. Le communiqué :

"L'ARS Occitanie partage la préoccupation de l’ensemble de la Communauté hospitalière du Centre hospitalier d’Auch au sujet de l’équipement d’imagerie médicale actuel. L’ARS rappelle que les difficultés actuelles sont essentiellement liées à un désaccord entre les partenaires associés dans le cadre statutaire d’un Groupement d’intérêt économique (GIE IMEGA). L’ARS réaffirme son engagement à mettre en œuvre tous les moyens dont elle dispose pour maintenir au Centre Hospitalier d’Auch l’équipement lourd d’imagerie médicale qui est indispensable à ses activités de soins, au service de tous les gersois. Les équipes de l’ARS sont mobilisées sur ce dossier pour trouver une issue rapidement. Pierre Ricordeau, Directeur Général, répondra dans les tous prochains jours à la demande de rendez-vous formulée par le Président du Conseil de surveillance de ce Centre hospitalier."

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article