Gers : face à des réserves au plus bas, l’Etablissement français du sang lance un appel d’urgence aux dons


02 août 2021

"Nous avons besoin de vous pour sauver des vies, il y a urgence". L'Etablissement Français du Sang Occitanie appelle à une mobilisation massive et immédiate des donneurs, alors que les réserves de sang dans le rouge dans le Gers, comme sur tout le territoire national. Il manquerait près de 30 000 poches de sang dans la réserve nationale pour atteindre "un niveau confortable", selon l'EFS. Une problématique qui n'est pas nouvelle en cette période estivale, avec les départs en vacances de nombreux donneurs et des collectes moins nombreuses. Mais qui semble s'accentuer cette année. La pandémie de COVID et le rebond épidémique lié au variant Delta n'arrangeant pas les choses. Un phénomène qui inquiète l'Etablissement Français du Sang, d'autant que les besoins sont actuellement très élevés dans les hôpitaux, comme l'explique Clémence Fleuriault, chargée de promotion du don dans le Bassin Garonne.

"Nous sommes actuellement à 11 jours de stock de réserve de produit sanguin, alors qu'il faudrait qu'on soit à 14 jours pour qu'on soit dans une situation confortable. D'autant que les besoins sont très importants depuis le début de l'été parce qu'il y a des opérations qui avaient été annulées au printemps à cause du confinement et qui sont reprogrammées pendant l'été. Les donneurs se mobilisent, mais on a besoin de plus de sang que d'habitude. Et pour l'heure, on est à un niveau qui n'est pas très bon et on s'attend malheureusement à que ça baisse durant le mois d'août."

"Un don peut sauver jusqu'à trois vies"

Pour reconstituer au plus vite les stocks, plusieurs collectes mobiles sont organisées en ce mois d'août aux quatre coins de la région, dont dans le Gers. Nul besoin de présenter un passe sanitaire précise Clément Fleuriault, de l'EFS. Qui tient à rappeler toute l'importance de ce geste qui peut paraitre anodin, mais qui sauve pourtant des vies. 

"Un don de sang ça sauve jusqu'à trois vies. Quand on donne son sang il y a trois produits qui en sont extraits. Il y a les globules rouges, les plaquettes et il y a le plasma. Ces trois composants sont séparés et distribués séparément. Donc, avec un don de sang qui dure au maximum 1 heure on peut sauver trois vies. C'est peu de temps pour un très gros résultat."

Pour mobiliser les donneurs, l'EFS mise sur la culture

Pour mobiliser les donneurs et en attirer de nouveau, l'Etablissement Français du sang ne cesse de rivaliser d'ingéniosité. Après avoir mis en place au début de l'été, des collations gourmandes en collaboration avec plusieurs chefs de la région, dont certains du Gers, l'EFS propose durant ses vacances estivales une exposition itinérante culturelle sur certaines de ses collectes, associant images et sons. Une exposition visible sur les collectes mobiles de L'Isle-Jourdain (5 et 6 août), Mauvezin (9 août), Lectoure (11 et 12 août).

De nombreuses collectes mobiles en ce mois d'août dans le Gers

 En plus des collectes mobiles, il est possible de donner son sang tous les mardis (8h30-13h30 / 14h30-18h) et jeudis (10h-13h30/14h30 - 19h) à la maison du don à Auch situé dans l'enceinte de l'hôpital (parking P1).

Capture d’écran 2021-08-02 à 21.38.51.png (81 KB)

Les modalités pour pouvoir donner

Pour rappel, pour pouvoir donner son sang : il faut être âgé de 18 à 70 ans, peser plus de 50 kg et être reconnu apte suite à l’entretien prédon, peut donner son sang. Après 60 ans, le premier don est soumis à l’appréciation d’un médecin de l'EFS.

E.R

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article