Auch : policière agressée rue de Lorraine, que s'est-il vraiment passé?


11 octobre 2019

L'affaire n'a pas manqué d'être pointée du doigt hier lors de la venue de Philippe Lavenu, le secrétaire régional du syndicat de police Alliance, venu dénoncer le mal-être dont se disent victimes actuellement les policiers, à l'heure où le taux de suicide plafonne dans la profession. Mercredi soir, une rixe éclate entre un et une dizaine d'individus devant un commerce alimentaire de la Rue Lorraine à Auch. La police arrive sur place, et constate que tout le monde a pris la poudre d'escampette. Seul un homme se trouve encore sur les lieux. Un Dijonnais originaire de Yougoslavie, arrivé il y a une quinzaine de jours sur Auch et qui malmène actuellement la vie des agents (déjà 3 interpellations). C'est lui qui, comme nous le relations dans nos flashs d'actualité, avait dérobé un pot de fleurs à une quinzaine de mètres du commissariat il y a quelques jours. A leur arrivée sur place donc mercredi, la police voit l’individu retranché dans le fond du magasin après ce qui ressemble à un règlement de compte. Sur lui, dans son sac, il tient un marteau et un tournevis, s'avère même menaçant envers les fonctionnaires. Lors se son interpellation, en se rebellant menottes aux poignets, il blessera une fonctionnaire d'une trentaine d'années en lui fracturant l'annulaire. Bilan : 35 jours d'ITT. Et l'affaire ne s'arrête pas là. A son arrivée à l'hôpital, escorté par la police, l'individu trouvera le moyen de prendre la fuite en tout discrétion. Il sera interpellé le lendemain, jeudi, puis placé en garde à vue. Il risque de passer aujourd'hui devant le tribunal correctionnel d'Auch en comparution immédiate pour motif de "rebellion" et des faits répétés ces derniers jours dans la commune.  

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article