Agen : l'Agglo lancera un plan de soutien pour l'hôtellerie et la restauration


13 avril 2021

Bien qu'un calendrier précis n'ait pas encore été acté par l'exécutif, la communauté d'Agglomération d'Agen prépare déjà la réouverture et la sortie de crise pour l'hôtellerie et la restauration. En partenariat avec l'UMIH 47 (l'Union des Métiers et des Industries de l'Hôtellerie) et l'office de tourisme, l'Agglo a présenté ce lundi soir un plan de soutien à destination de ce secteur très touché depuis plus d'un an par les fermetures administratives pour lutter contre le COVID-19. Le coût de ce plan est estimé à environ 156.000 euros, et sera financé par les recettes issues de la taxe de séjour récoltée dans les hôtels, précise Jean-François Blanchet, le président de l'UMIH 47 :

« Compte tenu du contexte actuel, l'Agglomération d'Agen a décidé de nous réattribuer la somme des taxes de séjour de manière à pouvoir faire en profiter la clientèle, et augmenter la fréquentation de l'Agenais. Aujourd'hui, les communes ont besoin de revivre. Quand les bars, les restaurants et les hôtels sont fermés, les commerces voient de moins en moins de monde. Donc avec l'Agglo, nous avons trouvé une solution pour, quand cela sera possible, pouvoir redémarrer tout cela de vive allure. »

Parmi les mesures qui seront mises en place, il y a la distribution de 1.000 chèques de 60 euros chacun, avec en plus une nuitée offerte pour passer "un week-end escapades en Agenais". Objectif : inciter des visiteurs à séjourner dans l'agglomération, explique Jean-François Blanchet :

« Pour obtenir cette réduction, il suffira de dormir dans un hôtel de l'Agenais, d'aller manger dans un restaurant, de prendre une consommation dans un bar, une brasserie ou dans une discothèque, et de visiter également un site de l'Agenais. Le montant du chèque et de la nuitée à 50% sera ainsi automatiquement remboursé.

Cela va faire bouger l'Agenais, et bouger nos hôtels, restaurants, bar et discothèques qui sont actuellement sérieusement pénalisés. C'est un très beau partenariat entre une ville et ses hôteliers-restaurateurs. »

Autre mesure pour attirer les visiteurs lors de la sortie de crise : l'organisation durant l'été si la situation sanitaire le permet d'animations autour des restaurants de l’agglomération :

« Il y aura de grandes soirées sur un week-end en partenariat avec le monde agricole, avec notamment une sorte marché nocturne qui se fera autour des bars. Par exemple, un marchand de légumes installera son stand à côté de la terrasse d'un restaurateur. On veut à travers cela aider aussi ceux pénalisés par notre absence, comme les brasseurs par exemple. Nous voulons remettre tout cela en route main dans la main pour que nos territoires revivent, et même mieux qu'avant ! »

F.P.

Crédit photo : Steve Buissinne de Pixabay

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article