Major Philippe Mesnard : « Ces tablettes numériques vont révolutionner notre quotidien »

Major Philippe Mesnard : « Ces tablettes numériques vont révolutionner notre quotidien »

1
17
0
jeudi, 18 janvier 2018
Dans le Gers

La police auscitaine se modernise. Depuis le début de l’année, la Police Nationale d’Auch est équipée de tablettes numériques Néo afin de simplifier leur démarche sur le terrain. Une nouvelle technologie qui va considérablement changer leur quotidien. À cette occasion, nous avons posé trois questions au Major Philippe Mesnard sur ce nouvel outil technologique.

Philippe Mesnard, en ce début d’année 2018, la police auscitaine se modernise … 

Effectivement, depuis le début de l’année nous avons reçu plusieurs tablettes numériques. Ces terminaux « Néo », comme on les appelle dans la police nationale, s’inscrivent dans un projet national qui vise à doter les policiers de tablettes et smartphones connectés. Ces tablettes sont testées et déployées depuis 2015 dans toute la France et ça va continuer jusqu’en 2019. Ce travail va être intéressant pour les policiers puisqu’il va permettre d’avoir des policiers connectés aux différents fichiers de la police nationale.

Ce nouvel outil technologique va donc révolutionner votre quotidien ? 

Le fait d’être connecté directement à Internet via ces tablettes va révolutionner notre travail. Les policiers ne passeront plus par le poste opérationnel du commissariat. Ils pourront consulter les fichiers directement sur le terrain. Ils auront également la possibilité de procéder directement aux verbalisations ou de vérifier l’authenticité des cartes d’identité. Pour résumer, ces tablettes permettront la consultation des fichiers de police, de verbaliser des automobilistes en infraction, de se connecter aux sites intranet et à la messagerie électronique de la police nationale.

Combien vous en avez reçu et quels sont les premiers retours ? 

On a reçu une dizaine de tablettes pour le commissariat d’Auch. Elles sont déjà réparties dans les différentes brigades. Les retours que j’ai eus des fonctionnaires de police sont positifs. Ils sont ravis de ce nouvel outil technologique. »

 

Propos recueillis par Enzo Rousseau.

 

 

 

 

 

share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Menu Title