Fermer le commissariat d’Auch : c’est la Cour des Comptes qui le préconise.

Fermer le commissariat d’Auch : c’est la Cour des Comptes qui le préconise.

8
4646
1
jeudi, 13 juillet 2017
Dans le Gers

Auch, Tarbes, Agen, Cahors, bref. Toutes les communes de moins de 50 000 personnes ne devraient plus être « dotées » de commissariat, c’est ce que préconise la Cour des Comptes dans un rapport rendu public hier. Un souci d’ordre économique qui concernerait 130 circonscriptions en  sécurité publique. Mais cette mesure est-elle réellement applicable?  » Pas impossible, nous confiait-on ce matin au commissariat d’Auch, mais peu probable. Auch est chef-lieu du département, ça serait difficilement envisageable, comme Agen, Tarbes etc… Mais nous ne sommes à l’abri de rien. C’est devenu récurrent, à chaque nouveau gouvernement, c’est la même histoire ». « Mais fermer un commissariat, ça ne se fait pas comme ça, du jour au lendemain. Les élus, les syndicats se mobiliseraient largement.. ».

Extrait du rapport

«…l’implantation dans de petites villes de commissariats ou hôtels de police, plutôt que d’unités de gendarmerie, est un facteur de déséquilibre au détriment des zones urbaines les plus exposées à la délinquance. La doctrine d’emploi et le modèle d’organisation de la gendarmerie lui permettraient d’y exercer les missions de sécurité publique avec des moyens en personnels inférieurs à ceux de la police nationale. Les critères réglementaires d’instauration du régime de la police d’État seraient à réviser. Le seuil de population, aujourd’hui fixé à 20 000 habitants, pourrait être relevé à 50 000 habitants. »

«Des antennes de la police judiciaire à faible effectif rivalisent avec des sections de recherches de la gendarmerie mieux dotées. Afin d’améliorer la coordination des deux forces, il conviendrait d’évoluer vers une répartition géographique ou thématique des champs d’intervention judiciaire en matière de criminalité organisée.»

La fin des réservistes

Sauf qu’entre gendarmerie et police, il y a bien deux modes de fonctionnement, très distincts, les services n’étant pas ouverts 24/24, « fermés les jours fériés, la nuit et les dimanches » rappelle Unité SGP Police-Force Ouvrière dans un communiqué. « Les premières mesures restrictives suite aux annonces budgétaires tombent, avec une suppression immédiate de tout ou partie des réservistes. Une économie faite au détriment de la sécurité des citoyens. La suppression des réservistes va générer dans l’immédiat, une baisse du nombre d’effectifs sur la voie publique, et donc, un manque évident en termes de sécurité ». Des mesures drastiques qui interviendraient alors même que, rappelons-le, la France se situe toujours en Etat d’Urgence. Pour information, le commissariat d’Auch est composé de 82 personnels.

share

One Comment

  1. Costa says:

    Il serait inacceptable qu’auch ne soit pas dotė d’un commissariat. La sécurité serait assurée par qui??
    Alors qu’on est en état d’urgence à cause d’attentats meurtriers on nous parle de fermer des commissariats.!!!!!..honte à nos décideurs……

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *