Présidentielle 2017 : « Hamon? Quelqu’un qui n’existe pas » selon Robert Frairet des Républicains 32.

Présidentielle 2017 : « Hamon? Quelqu’un qui n’existe pas » selon Robert Frairet des Républicains 32.

1
815
0
lundi, 27 février 2017
Dans le Gers

En pleine tourmente judiciaire, François Fillon pourra compter sur les inconditionnels de son parti en vue de la présidentielle 2017, dans deux petits mois maintenant. Et ce, y compris dans le Gers. Alors qu’il dégringole dans les sondages, émaillé par l’affaire « Penelope » et d’emploi fictif, Pierre Tabarin, Robert Frairet  et Grégory Bobato restent persuadés que le candidat LR saura l’emporter « au second tour de l’élection face à Marine Le Pen ». Selon eux, la presse est responsable de la baisse des intentions de vote du candidat LR (20%), désormais derrière Emmanuel Macron (25%) et Marine Le Pen (27%) , dénonçant un « bastonnage médiatique massif ». Les soutiens Gersois qui dénoncent également l’illégitimité d’Emmanuel Macron, « candidat sans expérience, ni réel programme politique, contrairement à François Fillon et son poste d’ancien ministre sous Nicolas Sarkozy ». Le candidat PS Benoît Hamon en a également pris pour son grade  » On ne vas pas parler du 4eme ou du 5eme, le candidat Hamon n’existe pas ». 

En attendant, le candidat à l’élection présidentielle s’est installé dans un nouveau tourbillon médiatique suite à ses déclarations hier, contre l’un de ses prédécesseurs Bernard Cazeneuve, accusant dans un communiqué « le gouvernement de laisser se développer dans le pays un climat de quasi-guerre civile ». Ce à quoi Bernard Cazeneuve a répondu par médias interposés « Il faut faire attention aux termes que l’on emploie. Employer le terme de ‘quasi-guerre civile’ quand on est un responsable politique éminent, et qu’on sait quel est le niveau de mobilisation des forces de sécurité dans notre pays, ça n’est tout simplement pas responsable ». 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *