Le préfet condamne l’action des « Canards en colère » et craint une propagation du virus suite aux plumes déversées à Auch.

Le préfet condamne l’action des « Canards en colère » et craint une propagation du virus suite aux plumes déversées à Auch.

2
3281
0
vendredi, 10 février 2017
Dans le Gers

Après l’action des Canards en colère cette nuit dans plusieurs bâtiments des services de l’Etat, le préfet du Gers condamne fermement le comportement des manifestants. Dans un communiqué diffusé il y a quelques instants, il se veut plus alarmiste. « La paille et des plumes de provenance inconnue ont été dispersées dans les bureaux et sur les postes de travail. Dans l’hypothèse où de nouveaux foyers du virus de l’influenza aviaire apparaîtraient dans des zones jusqu’alors indemnes, tout serait mis en oeuvre pour rechercher les responsabilités individuelles que chacun devrait alors assumer ».

Toujours selon le communiqué : « Le Gouvernement a mis en place pour les éleveurs concernés, une compensation des pertes de revenus consécutives à ces mesures. Pour l’épizootie influenza aviaire entre novembre 2015 et août 2016, la prise en charge des pertes de revenus des éleveurs de volailles non palmipèdes liées à l’apparition de l’épizootie d’influenza aviaire entre novembre 2015 et août 2016, le détail du dispositif et les formulaires de demandes d’indemnisation sont en ligne sur le site gers.gouv.fr. Les exploitants concernés doivent déposer leur dossier auprès de la DDT avant le 17 mars 2017.

Pour les éleveurs de palmipèdes, le dispositif de solde de l’indemnisation des pertes 2016 sera ouvert dans les prochaines  semaines. Un dossier devra être déposé, même pour les éleveurs ayant déposé le dossier de demande d’acompte en 2015. »
Concernant l’épizootie influenza aviaire depuis décembre 2016. « Pour l’indemnisation des animaux abattus dans les foyers, le versement d’un acompte de 75 % de la valeur marchande des animaux est en cours. Pour l’indemnisation des abattages de dépeuplement des palmipèdes , le barème forfaitaire par animal abattu selon le type d’animal et son âge est identique à celui appliqué pour l’indemnisation des abattages sur foyers. Les formulaires de demande d’indemnisation seront disponibles dans les prochains jours. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *