L’influenza aviaire revient aux portes de l’Hexagone.

L’influenza aviaire revient aux portes de l’Hexagone.

2
665
1
jeudi, 17 novembre 2016
Dans le Gers
La préfecture du Gers nous informe à l’instant que de nouveaux cas d’influenza aviaire hautement pathogène H5N8 ont été détectés chez les oiseaux sauvages et dans des élevages commerciaux en Hongrie, en Pologne, en Allemagne, en Croatie, aux Pays Bas, au Danemark et également autour du lac de Constance, à la frontière entre la Suisse, l’Allemagne et l’Autriche. Le virus a également été détecté en Israël.Par arrêté paru aujourd’hui, le niveau de risque influenza est passé à élevé sur les zones à risque particulier (zones humides) et modéré sur le reste du territoire métropolitain. Pour le Gers seules 13 communes limitrophes des Landes sont concernées par le risque élevé. Il s’agit des communes : Castelnau d’Auzan, Labarrère, Castex-d’armagnac, Cazaubon, Eauze, Le Houga, Lannemaignan, Larée, Mauléon-d’Armagnac, Monclar, Monguilhem, Réans, Segos et Toujouse.
Quelles mesures adopter?
Les mesures suivantes s’appliquent de manière différentielle selon le niveau de risque : les mesures de biosécurité dans tous les élevages (cf fiches ITAVI pour les élevages commerciaux : www.itavi.asso.fr) apportent la protection adaptée pour empêcher les contacts entre les oiseaux domestiques et l’avifaune à risque. Le confinement ou la protection par des filets des élevages non-commerciaux (basses-cours) est obligatoire sans dérogation possible dans les zones à risque élevé. En zone à risque élevé (zones humides citées ci-dessus), le confinement ou la protection par des filets s’applique aussi aux élevages commerciaux : une dérogation sera permise sous couvert de réduction des parcours et validation du plan de biosécurité par une visite du vétérinaire sanitaire. Les rassemblements de volailles sont interdits en zone à risque particulier (les 13 communes citées ci-dessus). La mise en mouvement des appelants et les lâchers de pigeons sont interdits sur tout le territoire métropolitain. Le lâcher de gibiers est interdit en zone à risque particulier ; il est possible dans la zone à risque modéré sous couvert de mesures de traçabilité.

One Comment

  1. Bonjour, tu fais encore un étonnant écrit explicite et bref. J’aime lire vos écrits captivants qui nous apportent continuellement de bons exposés. Amicalement. Un fervant lecteur de votre blog

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Menu Title