Passage à l’heure d’hiver : quels effets sur la santé?

Passage à l’heure d’hiver : quels effets sur la santé?

2
399
0
vendredi, 28 octobre 2016
Non classé

C’est la question existentielle de la fin octobre : changement d’heure, certes, mais on gagne ou on perd une heure de sommeil? Si vous vous posez tant la question, sachez que ce week-end, on en gagne une. Le traditionnel passage à l’heure d’hiver, ce sera dans la nuit de samedi à dimanche : à 3 heures, il sera en fait 2 heures.

Dans quel intérêt? 

L’idée de décaler les heures aux changements de saisons n’est pas nouvelle. Elle avait été soumise dans un premier temps par Benjamin Franklin, physicien, écrivain et diplomate américain, en 1784. Le but est simple : économiser de l’énergie grâce aux journées plus longues, et donc l’apport du soleil. Un temps annulé suite à l’occupation allemande en 1945, elle a été réinstaurée en 1975, à des fins économiques. Mais le changement d’heure a t-il des conséquences sur notre santé?

Dépression hivernale

Il semblerait bien que oui. Notamment une influence psychologique avec la dépression saisonnière souvent associée au manque de lumière. Elle toucherait une personne sur six, tout âge confondu. Les personnes âgées, dont l’horloge biologique est plus sensible, ont des rythmes de sommeil plus courts et peuvent avoir des insomnies plus sévères.

En 2009, selon un rapport de l’Agence de l’environnement, le gain sur l’éclairage obtenu était de l’ordre de 0,1 % seulement de la consommation totale en éclairage. Face à ce rapport, la Ministre de l’écologie Ségolène Royal avait pourtant déclaré « vouloir stopper ce changement d’heure en cette année 2016 ». Apparemment, c’est manqué pour cette année.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Menu Title